BINGO FEMINISTE: « occupez-vous plutôt de… »

Irrédentiste !

Vous avez sans doute remarqué: lorsque nous défendons l’écriture inclusive, on nous dit: « occupez-vous plutôt des Afghanes ».

Si nous dénonçons le cyber-harcèlement, on nous rétorque: »occupez-vous plutôt des discriminations salariales ».

A nos attaques contre le porno, on répond par »occupez-vous plutôt de Mila » .

Quand nous soulignons la persistance du partage inégal des tâches domestiques et familiales dans le couple, on nous rappelle à l’ordre: « occupez-vous plutôt de l’apartheid sexuel dans les quartiers »(1).

Etc.

Qu’est-ce qui est inféré par le « occupez vous plutôt de… »?

De la façon la plus évidente, le message envoyé est que les féministes ne s’occupent pas de ce dont elles devraient s’occuper: nous serions absolument incapables de déterminer nous-mêmes ce que devraient être les « bons » objectifs de notre mouvement.

Conséquemment, ce qu’implique ce cliché mecsplicateur, c’est que, vu l’incapacité intellectuelle des féministesà faire ces choix programmatiques(et des femmes en général à penser rationnellement), ilfaut donc que…

Voir l’article original 1 638 mots de plus

Communiqué – Agression lesbophobe à la Marche des Fiertés le 26 juin à Paris 2021

Soutient indéfectible à mes soeurs lesbiennes courageuses qui sont la cible d’agressions, de diffamations, de harcèlements etc.

Résistance Lesbienne

Noues, lesbiennes féministes radicales, noues sommes constituées en groupe de résistance contre le terrorisme patriarcal et contre l’invisibilisation des lesbiennes par les milieux queer et GBT. À l’heure où des hommes peuvent entrer sur simple déclaration de se «sentir femme» dans les espaces qui noues sont réservés (sport, prisons, refuges, etc…), à l’heure où les lobbys pharmaceutiques et chirurgicaux font subir à des adolescentes des opérations mutilantes pour modifier des corps en parfaite santé dans une indifférence générale de la majorité, noues refusons de laisser le débat opposant queer et féminisme radical confiné aux seuls milieux LGBT. Noues avons décidé de marcher en tête de la Marche des Fiertés de Paris le samedi 26 juin 2021 pour visibiliser nos revendications qui ne sont ni plus ni moins la demande du respect de nos corps, de notre sexualité et de notre intégrité morale et physique.

Dans une ambiance sorore et galvanisée

Voir l’article original 1 272 mots de plus

I listed every instance of male violence I have been subjected to from birth to 30.

VictimFocus Blog

17th March 2021

My name is Jessica. I am 30 years old. That’s me in the picture. I decided to try to write down every memory I have of being subjected to male violence since I was born.

I am a chartered psychologist with a PhD in forensic psychology. I grew up in a working class town on a council estate in a pretty regular family.

In this blog, I am simply going to list every instance I can remember of harassment, assault, abuse, threats, violence, rape and harm from men and boys.

The purpose of this personal post is not for sympathy or for support.

The purpose of this post is to show that I am 100% sure that if every woman I knew sat down and thought about every instance of male violence they were ever subjected to, they would have a long list. Our lists would look…

Voir l’article original 3 180 mots de plus

Voici enfin la biographie d’Andrea Dworkin

TRADFEM

cov Duberman on DworkinLa Féministe comme Révolutionnaire
Martin Duberman

PUBLICATION en anglais le 8 septembre 2020
9781620975855, 1620975858
Couverture rigide, 368 pages, 9 en H | 6 en W
29,99 $US
Sciences sociales / Etudes sur les femmes

Rédigée par l’un des plus célèbres biographes américains, voici la biographie définitive de cette militante féministe radicale et anti-pornographie, basée sur un accès exclusif à ses archives.

Quinze ans après sa mort, Andrea Dworkin reste l’une des les figures les plus importantes et les plus provocantes du féminisme de la deuxième vague. Bien que souvent reléguée aux franges les plus radicales de ce mouvement, Dworkin était sans nul doute une écrivaine formidable et influente, une philosophe et une militante, une figure brillante qui a inspiré et choqué des gens dans une égale mesure. Ses nombreux détracteurs ont bien tenté de la réduire à la caricature de la féministe en colère et détestant l’homme qui considérait…

Voir l’article original 406 mots de plus

Vortex: la crise du patriarcat — Susan Hawthorne, Éditions Spinifex

Magistral.

TRADFEM

TRADFEM a été autorisée par la philosophe et poétesse australienne Susan Hawthorne à traduire les premières pages de son plus récent ouvrage, VORTEX, pour lequel nous cherchons une éditrice dans le monde francophone.

Préface
L’année de la pandémie

Le manuscrit de Vortex était presque terminé au moment du choc de la pandémie du coronavirus. Un tel événement mondial doit être pris en compte puisqu’un très grand nombre de questions abordées dans ce livre sont reliées à la rapide dissémination à l’échelle mondiale de la Covid-19. Vortex: la crise du patriarcat est issu de mes travaux précédents, soit Wild Politics: Feminism, Globalisation and Bio/diversity (2002) et Bibliodiversity: A Manifesto for Independent Publishing (2014). Tout aussi pertinente est mon implication dans le Mouvement de libération des femmes et dans d’autres mouvements sociaux, incluant ceux qui cherchent à en finir avec le racisme et la discrimination infligée aux personnes handicapées et à…

Voir l’article original 6 093 mots de plus

Jocelyn MacDonald : Peut-être, ce dont le féminisme a besoin, c’est d’exclusion, pas d’inclusion

Le blog de Christine Delphy

A une époque où l’inclusion est devenue une priorité essentielle du féminisme, une idée fondatrice est tombée particulièrement en défaveur : le séparatisme. La simple accusation de ne pas être intersectionnelle (position qui est en fait impérative mais est souvent mal appliquée par les mêmes progressistes qui en appellent à l’inclusivité) suffit pour faire annuler les événements, et fermer les espaces et les organisations qui centrent les femmes. L’idée du séparatisme, même chez de nombreuses féministes, évoque les redoutables féministes de la Seconde vague aux aisselles poilues qui épèlent « women » avec un y, ou ces gouines imbaisables avec leur coupe « boule à zéro » (LOL). Vous verrez que le séparatisme est interdit chaque fois que n’importe quel groupe de femmes essaie d’organiser n’importe quoi, immanquablement. « Cet événement est pour toutes les personnes marginalisées par le patriarcat » diront les progressistes. Merci, mais tout le monde est marginalisé par le patriarcat d’une façon ou d’une autre.

Voir l’article original 1 583 mots de plus

Cisgenre : Définition

RadCaen

« Cis n’existe pas. Les femmes ne sont pas une sous-classe de leur propre classe sexuelle. »
-C. Hulting-


Le terme cisgenre est réfuté par les féministes radicales (voir cet article pour savoir pourquoi), mais que signifie t-il réellement ? Et par qui a t-il été inventé ? Nous pensons que les réponses à ces questions sont importantes pour bien comprendre les enjeux qui entourent ce mot.

Origine

Le terme cisgenre provient de l’allemand « zisexuell », signifiant cissexuel. Il a été utilisé pour la première fois par le sexologue Volkmar Sigusch en 1991 dans son essai « Les Transsexuels et notre vision nosomorphique », qu’il cite comme origine du terme dans son essai « La Révolution Néosexuelle » publié en 1998. Que l’on cite l’un ou l’autre de ces essais comme origine, on peut s’accorder sur le fait que le mot a été inventé dans les années 90.

Le terme genre, qui est la base de…

Voir l’article original 476 mots de plus

Egalitaria (Caroline) : Backlash : l’inévitable retour de bâton

Le blog de Christine Delphy

Alors que les coutures du vieux monde craquellent de partout, et que ses habitants s’accrochent avec désespoir à leur trône branlant (en décernant des Césars à un pédophile multirécidiviste, par exemple), les femmes qui appellent de leurs vœux un monde plus égalitaire, plus respirable et plus ouvert ne peuvent constater qu’une chose : leurs revendications font peur. 

Plus que la domination masculine, plus que le viol, plus que l’abus de pouvoir. 

Voir l’article original 2 885 mots de plus

LE VIOL, INSTRUMENT DE CONTROLE DES FEMMES 

Révolution Féministe

                                              

INTERVIEW DE NOEMIE RENARD

Par Francine Sporenda

Noémie Renard travaille dans le domaine de la recherche en biologie. Elle anime depuis 2011 le blog Antisexisme.net

F. S.: Globalement, selon les études que vous citez, entre « 25% et 43% d’hommes disent avoir commis une agression sexuelle ou un viol en utilisant une forme ou une autre de contrainte ». Pourtant, quand Caroline de Haas a mentionné un fait objectif: que vu le nombre très important de viols et d’agressions  sexuelles, le nombre de violeurs et d’agresseurs devait nécessairement être très élevé, ça a suscité un tollé. Pourquoi cette réaction selon vous?

N.R. : Grâce au mouvement féministe, on a pu faire la lumière sur le nombre des victimes de violences sexuelles, et là on a levé un tabou : maintenant on…

Voir l’article original 3 160 mots de plus

Aimer pour survivre – Dee Graham, Traduction Lecture

Mais qu’il est difficile de s’en libérer! 😥

Radfem Résistance

Dee Graham reprend les conditions dans lesquelles le syndrome de Stockholm se développe (rapport otage, les femmes – ravisseur, les hommes). Elle propose une thèse sur la dimension sociale de ce syndrome qui caractériserait les relations homme/femme. Elle montre notamment comment l’amour, l’hétéronormativité, la féminité patriarcale, le refus des liens amicaux entre femmes constituent une stratégie afin de rester proche de celui qui détient le pouvoir de vie ou de mort sur soi. Celui qui a le pouvoir de nommer, pouvoir de vivre, de valider, de reconnaître, d’honorer, d’aimer.

Les conséquences de la violence (physique et psychologique) des hommes à l’encontre des femmes impactent la psychologie de ces dernières (voir les travaux de Muriel Salmona), sur ce qu’elles vont mettre en place (gestes, attitudes, espoirs) afin de survivre. Cette psychologie n’est pas naturelle mais elle est devenue génétique quand l’histoire des femmes n’a été que celle de la captivité et…

Voir l’article original 4 366 mots de plus