Mes soeurs, mes frères… jusqu’à ce que la mort nous sépare…

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1210956-harcelement-de-rue-drague-intempestive-agressivite-les-hommes-aussi-sont-touches.html

Spéciale dédicaces à mes potes Facebook d’hier qui m’ont attaquée sur la forme de ce que je dénonçais et non sur le fond. Quand c’est un homme qui dénonce le harcèlement, cela passe-t-il mieux pour vous? Etes-vous plus à l’écoute? Plus touché(e)s par ce qu’il doit endurer? Trouvez-vous moins normal pour un homme qu’il ne soit pas respecté? Peut-être que c’est le fait que celui qui me cassait les pied était un maghrébin qui ne maîtrisait pas bien la langue française qui en a perturbé(e)s certain(e)s? Mais si les autres exemples de harcèlements que j’ai pu donner, ceux que l’on subit de la part d’hommes blancs, toutes opinions confondues et de n’importe quelle situation sociale, n’ont pas donné lieu à autant de réactions de compassion de la part de mes ami(e)s vis-à-vis des agresseurs, ils/elles comprenaient tout de même bien mieux leurs besoins sexuels et affectifs… que mes besoins d’être respectée et de ne pas être traitée comme un sac à foutre… C’est aussi violent que cela la « dragouille », les hommages lourdingues de certains, je dis bien certains, messieurs! Et si, comme le décrit ce quidam éclairé comme il se présente lui-même, les hommes en sont parfois victimes, ce n’est pas leur quotidien. J’en suis continuellement victime, moi. Car je m’expose, je vis sans plus suivre les règles de « politesse » de la bourgeoisie, je me suis libérée des carcans de la pudeur imposée, j’ai brûlé mon soutien-gorge que l’on m’avait corsetée comme à toutes les femmes respectables et qui savent se tenir… respectables, c’est bien le mot, ces filles et ces femmes qui se tiennent bien, cuisses serrées, chemises fermées, bouches cousues, pieds et poings liés livrées au bon vouloir des hommes, de nos frères… qui nous respectent plus ou moins bien, et plus souvent moins que bien, selon leur niveau d’éducation, qui n’est pas à proprement parler dans notre société patriarcale, une éducation qui respecte les droits des femmes et des enfants, les droits des plus démuni(e)s, les droits des étrangers…et, surtout, des étrangères, bien entendu. Certain(e)s me parlent des besoins affectifs et sexuels des hommes porteurs d’un handicap, des hommes pas très intelligents, pas très beaux, à l’hygiène douteuse, maladroits, pas très riches, pas très blancs et comme ils sont misérables de ne pas pouvoir satisfaire leurs besoins… Nous devrions, je suppose, par bonté d’âme, leur donner nos bras, nos bouches, nos culs, nos seins pour qu’ils puissent s’y réconforter? Qu’en est-il des femmes et de leurs besoins affectifs et sexuels et, surtout, de leurs besoins de se sentir en sécurité, pas continuellement sur le qui-vive, pas continuellement en train de « cacher ces seins que nous ne saurions voir? »… car sinon, on vous viole, car vous nous provoquez salopes! Oui, hier, certain(e)s de mes ami(e)s m’ont peinée…surtout des amies. Des amies avec qui je partage des idéaux politiques, des militantes, des artistes, des « écrivaines » comme moi et que j’admire souvent pour leur courage et/ou talent. L’une d’elle m’a parlé de ma haine. L’autre de mon exhibitionnisme, je suppose … ce n’est pas très clair. L’une m’a retirée de sa liste d’amie … mais ne m’a cependant pas bloquée… L’autre ne m’a plus adressée la parole, en ma présence, chez moi, sur mon propre mur public (Oui, mon mur, c’est mon espace sur la toile, mon espace dans la vie publique « virtuelle », ne venez pas me dire que vous pouvez vous permettre de rentrer dans mon espace pour venir me pisser sur mon tapis, m’insulter ou me faire la morale…patriarcale, en plus!), mais a bien voulu continuer la conversation avec une autre de mes amies, qui était venue me soutenir (et je l’en remercie encore du fond du cœur). Car, je l’ai déjà dit à beaucoup pour qui ce n’est pas très clair, ce n’est pas parce qu’internet est appelé « virtuel » que ce qui s’y dit n’est pas réel et disparaît dans les limbes cybernétiques une fois l’ordi éteint. L’impact de nos écrits est même beaucoup plus profond… car les écrits restent, les paroles blessantes cuisent plus longtemps… Les internautes dans leur ensemble sont plus décomplexé(e)s du gland et du clito… alors qu’ils/elles devraient être bien plus prudent(e)s, ils/elles se lâchent sans réfléchir et se permettent de venir faire de l’ingérence dans la vie des autres, parfois même sans se présenter…ou en avançant masqués sous de faux profils :p :p ). Oui, hier, je me suis disputée avec des femmes que j’apprécie. Cela me désole, mais surtout pour elles. Car je crois que si elles m’ont rejetées, ce n’est pas parce que je suis haineuse, bête et méchante … avec elles. Non, c’est qu’elles croient que je suis haineuse, bête et méchantes avec les hommes, nos merveilleux compagnons de vie, ceux qui nous soutiennent si bien dans nos combats, ceux qui nous aiment tant, ceux qui nous respectent tant, ceux qui sont si tendres avec nous, ceux qui partagent avec tant d’entrain leurs pouvoirs, leur fric, les tâches ménagères, l’éducation de nos enfants, le travail et la santé, les plaisirs et les désirs, la vie quoi! … jusqu’à ce que la mort nous sépare…

Donc hier, j’ai subi de la part de mes amies, un truc qui ressemble fort à ceci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Slut-shaming

… et si vous ne comprenez pas bien, on en parle aussi ici :

http://www.madmoizelle.com/slut-shaming-115244

… et ici :

http://cafaitgenre.org/2013/07/09/le-slut-shaming/

… donc, à plein d’endroits, voyez-vous, des endroits sains…. sains pour les femmes comme moi, j’entends … mais beaucoup moins sains pour ceux et celles qui font juste semblant d’être féministes…ou de les comprendre…ou d’être sorti(e)s du patriarcat eux/elles-mêmes … ou de leurs préjugés patriarcaux eux/elles-mêmes … d’aimer les femmes, de les respecter et d’aimer les hommes convenablement et de les respecter, de les respecter tellement fort, de les aimer tellement bien qu’il ne faut surtout pas leur mettre le nez dans leurs cacas puants ….mais qu’il faut éreinter les femmes haineuses, comme moi, qui ne les respecte plus en le leur foutant le nez dedans….

A ajouter à mon super article à moi toute seule...

Vous voyez, mes frères, mes amis, mes amours, mes emmerdes, l’auteur de l’article dont j’ai mis le lien, prend sa place dans le combat féministe…peut-être est-ce parce qu’il est « plus sensible », « plus féminin »…un efféminé donc…un introverti…un PD quoi, hein, pas un dominant mais un dominé pour les phallocrates ?

Alors, voici un autre lien qui m’enchante car le monsieur dont je ne connais pas l’orientation sexuelle me semble bien prendre sa place d’homme dans l’espace public et le rend féministe aussi, je lui en suis énormément reconnaissante!

http://lenrage.blog.free.fr/index.php?post/2009/06/14/Femme-je-t-aime

Edit : après vérification …malheur : Cela n’empêche que cet homme est un anti-abolitionniste de la prostitution… évidemment misère de misère… Un « féministe pro-sexe »… comme les dénoncent les survivantes de la prostitution : https://rememberresistdonotcomply.wordpress.com/tag/feminisme-pro-sexe/

Publicités

2 réflexions au sujet de « Mes soeurs, mes frères… jusqu’à ce que la mort nous sépare… »

  1. Ping : Si vous voulez suivre mes publications ou être mon « ami(e)  … (2) | «Caroline Huens

  2. Bon, je n’ai pas le courage de recopier la suite de cette dispute…. vous découvrirez bien tout(e) seul(e) si vous êtes sur FB comment cela a encore été difficile…mais aussi, cela m’a permis de découvrir lesquels/elles de mes « ami(e)s » l’étaient réellement dans la vraie vie… https://www.facebook.com/caroline.huens/posts/10205751094999275?comment_id=10205751659693392&offset=0&total_comments=66&notif_t=feed_comment

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s