« La prostitution » par l’efFRONTé Lucas Gomez

Les effronté-e-s

prostitution

La France a réaffirmé, en 2011, une position abolitionniste du système prostitueur. Il existe cependant plusieurs législations dans le monde.

Lucas GomezLa position prohibitionniste, la plus répandue, interdit le proxénétisme et fait de la personne prostituée une délinquante. Proxénètes et personnes prostituées sont donc traquées par les autorités et stigmatisées de la même manière, et refusent de déconstruire les raisons structurelles qui rendent les femmes victimes de cette violence.

La position réglementariste,en vigueur aux Pays-­‐Bas ou en Allemagne, prétend légaliser la prostitution et en fait un métier comme un autre. Ainsi, nous pouvons voir proposés, dans certains lieux, des menus avec “Un repas, une chambre, une prostituée”, ces dernières devenant des objets de consommation assumés comme tels.

La position abolitionniste, ou néo-­abolitionnistemenée en Islande, en Norvège ou en Suède, considère que la prostitution n’est pas compatible avec la dignité humaine, combat le proxénétisme, pénalise les clients en interdisant l’achat…

View original post 271 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s