Se prostituer : Définitions …

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/se_prostituer/64496

  • Se livrer à la prostitution, faire commerce de son corps.
  • Littéraire. Faire un usage indigne de son talent, de ses capacités, s’avilir ; accepter des compromissions pour de l’argent.

Ma définition personnelle de ce qu’est le fait de se prostituer est plus étendue encore.

… et elle n’est pas « littéraire », elle est bien réelle.

Effectivement, cela peut être le fait d’accepter, contre de l’argent, de s’auto-censurer pour obtenir des « subsides », auboles que mes ami(e)s s’arrachent et/ou de vendre ses talents à des crapules abjectes, comme le font les publicitaires, les artistes qui érigent des statues ou des monuments à la gloire de nos oppresseurs, les « élus » du peuple, les laquais des immondes banquiers, industriels et autres actionnaires… et qui sont inaugurés en grandes pompes par d’autres « artistes » « bancables » du style Franco Dragone http://www.levif.be/actualite/belgique/la-gare-calatrava-a-mons-un-projet-conteste-et-suspect/article-normal-144995.html http://www.todayinliege.be/La-gare-Calatrava-avis-critique.html?pub=0&page=article

Oui, se prostituer, c’est vendre son âme au diable, ne pas avoir le courage de ses opinions et accepter contre du confort matériel, de la notoriété, de se fermer les yeux, les oreilles et la bouche devant les horreurs, les crimes, les atrocités, les violences, les iniquités, les hypocrisies … ce qui est paradoxal, n’est-ce pas, puisque les activités artistiques nécessitent particulièrement de faire usage de ses cinq sens et de sa conscience…

Anton_Kaulbach_Faust_und_Mephisto

33841

http://www.notuxedo.com/mephisto-istvan-szabo/

Mais c’est aussi, comme je l’ai déjà dit dans un précédent article ( https://carolinehuens.wordpress.com/2015/02/04/moi-caroline-h-45-ans-droguee-prostituee/ ), accepter de se faire baiser pour avoir la paix, pour avoir des miettes de tendresse, de reconnaissance, d’amour, de la part des hommes, et, leur « cacher » qu’ils sont des amants lamentables, qu’ils sont des égoïstes, qu’ils sont en train de nous violer…oooooh, oui, surtout leur cacher qu’ils sont des violeurs, cela leur ferait vraiment trop mal de l’apprendre, cela les castrerait… simulons des orgasmes pour abréger nos souffrances ou ayons recours à des « maux de tête » pour « sauter » quelques séances de « libération sexuelle »… Ne leur imposons pas la prise en charge de la contraception des enfants qu’ils ne désirent pas, avalons nos pilules, posons-nous des stérilets, ligaturons nos trompes, avortons dans la joie et la bonne humeur…

Mais c’est aussi, comme je l’ai déjà dit dans ce même précédent article, d’accepter d’être une maman de substitution pour des hommes immatures, d’avoir un amour inconditionnel pour eux, de nous engager, de sacrifier nos besoins fondamentaux, nos désirs les plus vifs, car, ces braves hommes ont besoin de leur repos du guerrier, de petits amusements pour supporter cette vie si dure, ils ont besoin de beauuuuuuucooooouuuup de libertés pour accepter d’être nos esclaves…

Que reproche-t-on le plus souvent aux artistes? De ne pas savoir se vendre, donc, en fait, de ne pas savoir se prostituer, n’est-ce pas? C’est à un point tel que moi et d’autres artistes « non-banquables » sont considéréEs comme des « artistes ratés »… tout comme le fut Van Gogh … Les chômeuses/eurs qui refusent des emplois qu’ellis considèrent comme inhumaiEs, dégradants, nocifs pour elleux ou pour d’autres, de la même façon, sont considéréEs (je devrais plutôt dire déconsidéréEs en fait ) comme des incapables, des feignasses, des profiteuses/eurs, la lie de la société …. ellis sont déshumaniséEs … alors qu’ellis sont justement en train de refuser d’être traitéEs comme des machines … encore un paradoxe ou plutôt, une hypocrisie de plus !  http://www.erudit.org/revue/crs/2007/v/n43/1002475ar.html?vue=resume

Mes frères, mes soeurs, « se prostituer », c’est accepter d’être des esclaves, accepter de se vendre contre n’importe quoi, de l’argent, bien sûr, mais aussi, de la reconnaissance, de « l’audimat », des miettes d’amour, des miettes d’attention, pour des flateries, pour un peu de confort, etc… C’est vendre à des nantis, des exploiteurs, des violeurs, des êtres abjects, des égoïstes…notre liberté!

Se prostituer, c’est abdiquer, c’est voter pour des personnes qui n’ont pas vos intérêts à coeur!

Se prostituer, c’est de penser que vous ne valez rien et que quelqu’un a plus de droits que vous parce qu’il vaut plus que vous.

Se prostituer, c’est accepter nos chaînes d’esclaves et faire semblant de ne pas être enchaîné(e)s ou d’aimer nos chaînes…

https://www.youtube.com/watch?v=NSdZ0p2Llc4

Je ne me prostituerai plus jamais, ma liberté n’a plus de prix ! Vive l’anarchie ! Vive les hommes et les femmes libres !

https://www.youtube.com/watch?v=oLTC_Kb7lnw

https://www.youtube.com/watch?v=Q84DpWK8S2o

https://www.youtube.com/watch?v=-EaKQ9HaMjU&feature=youtu.be

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s