A New York, des hommes paient leur épouse en fonction de ses performances domestiques

Aaaaargh!

Sans Compromis

Patriarcat décomplexé. 

Wednesday Martin, une anthropologue, a étudié les us et coutumes dans le plus friqué des quartiers de Manhattan. Elle y a notamment découvert que des hommes riches attribuaient à leurs femmes des primes annuelles en fonction de leur bonne gestion du foyer. Le comble, puisque que ces primes leur permettraient d’acquérir une indépendance financière…

Une indépendance financière plutôt relative. Une manière d’avoir à disposition une bonniche qui s’octroie quelques sorties pour se rendre à de luxueux dîners de charité entre copines.

Pas sûr que cette explication suffise à convaincre les associations qui luttent pour les droits des femmes du bien fondé de ce fameux bonus.

3158645ab8b7fad886b1dc1c86fa1

bfmbusiness.bfmtv.com, 18/05/2015

Une Américaine formée à l’anthropologie va vivre avec sa famille dans le quartier le plus coté de Manhattan, l’Upper East Side,  à New York. Elle y découvre un monde nouveau, qu’elle estime digne d’une enquête ethnologique poussée, enquête qui fera l’objet d’un livre dont elle raconte la genèse dans le

View original post 537 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s