L’anarcha-féminisme …

Je vais compléter cet article comme tous les autres au fil du temps et des saisons et de mes découvertes ..

Voici pour la mise-en-bouche  :

12068519_10153038859362016_6699077492990267673_o

« Je suis l’une des descendante de la famille d’Elisée Reclus et j‘ai donc bénéficié d’une excellente éducation : une éducation anarcha-féministe… du grand n’importe quoi donc pour la plupart des êtres humains. Apprendre par soi-même et tirer les leçons de ses erreurs de jugement… cela ne s’apprend qu’à la dure : en toute bonne conscience de ses actes et dans le respect réel de toutes et tous et le partage et l’amour de soi et des autres. Caroline Huens  » 

11796189_10207176589755753_6311249153233181872_n

https://www.facebook.com/groups/1763710067240110/1770656906545426/?notif_t=group_activity&notif_id=1470647650041364

« Ce groupe s’adresse à celleux qui se battent contre tous les systèmes de domination publics ET privés. Nous sommes abolitionnistes de la prostitution, de la pornographie et luttons avec acharnement contre l’érotisation de la violence. Nous sommes majoritairement athées mais n’obligeons personne à l’être. Comme nous sommes majoritairement conscientEs qu’il faut réduire nos consommations carnées, sans obliger quiconque à être végétarienNE. Comme nous sommes conscientEs qu’il faut réduire drastiquement toutes nos consommations sans obliger personne à faire vœu de pauvreté. Nous sommes pour l’abolition du travail, mais nous comprenons que la plupart d’entre nous s’accrochent à leur CDI et/ou tentent d’en décrocher un. Ne venez donc pas nous insulter avec des propos tels que « pro-voile », « putophobe » et autres discours sortis des cerveaux pervertis par le racisme et l’industrie patriarcale du « sexe ». Ce groupe n’a pas pour vocation d’être pédagogue, indulgent, diplomate pour ne pas heurter les egos mal placés de certainEs. Si vous vous intéressez à l’anarchie, nul besoin de vous faire un cours sur le sujet. De même, si vous vous intéressez au féminisme, je crois que vous êtes capables d’être autodidactes et de ne pas monopoliser notre temps à vous expliquer ce que sont les « mansplaining », le « tone argument », les « male tears », les « nices guys », les « not all men », l' »empowerment », le « check tes privilèges », les « femmes de droite », « l’intersectionalité des systèmes de domination », etc.🙂 Nous ne voulons pas l’égalité des droits entre les humainEs, nous voulons la LIBERATION des humainEs. Nous ne voulons pas l’égalité tout court, nous voulons la diversité. Nous voulons que chacunE donne selon ses moyens/capacités et reçoive selon ses besoins. Nous ne sommes pas pacifistes au prix de notre liberté.https://www.youtube.com/watch?v=SghYv6-DoxA

Quelques pistes tout de même pour celleux qui débutent 😉
http://refractions.plusloin.org/IMG/pdf/2412_1_.pdf
http://joseph.dejacque.free.fr/ecrits/lettreapjp.htm
http://sisyphe.org/spip.php?article1063
https://antisexisme.net/2012/12/20/les-femmes-de-droite/
http://lioneldavoust.com/2014/not-all-men-ou-largument-du-oui-mais-pas-moi/
https://cafaitgenre.org/2013/08/26/arguments-anti-feministes-2-tu-es-trop-agressive-cela-nuit-a-ton-message/
http://refractions.plusloin.org/IMG/pdf/2412_1_.pdf
http://partage-le.com/2015/02/etes-vous-un-anarchiste-la-reponse-pourrait-vous-surprendre-david-graeber/

https://tradfem.wordpress.com/2016/03/27/meghan-murphy-definir-le-feminisme-voici-pourquoi-il-nous-faut-etre-radicales-dans-notre-mouvement/
https://tradfem.wordpress.com/2015/12/18/natasha-chart-la-plus-sexy-des-oppressions/
http://sisyphe.org/spip.php?article4511
https://blogs.mediapart.fr/nora-kervroedan/blog/201215/mon-feminisme-vous-parle

Caroline Huens  »

https://www.facebook.com/groups/794012610719692/?fref=ts

« L’anarchisme donc comme un travail permanent sur soi-même. Comme une
recherche de nouveaux modèles de vie. Et pour cette recherche je trouve le plus de matériel valable dans le mouvement féministe. Ce sont en effet les différentes vagues féministes qui ont le plus remis en cause nos structures de vie personnelle. Par exemple, le conditionnement genré d’individues en genres opposés; la suprématie des hommes sur les femmes ; le conditionnement d’individues en hétérosexuelles ; le conditionnement des relations amoureuses (hétérosexuel, fidèle, inégalitaire, non libre,dépendant). En analysant le conditionnement politique de la sphère du relationnel/personnel, les féministes vont jusqu’à la racine du mécanisme de pouvoir patriarcal. »

http://refractions.plusloin.org/IMG/pdf/2412_1_.pdf

http://theories.feministes.pagesperso-orange.fr/partie%205/5-II.htm

Trois figures de femmes anarchistes à (re)découvrir

« Constatant que cette exigence absolue n’est pas de mise lorsqu’il est question d’autres types de régime, dont le libéralisme qui connaît pourtant certaines incohérences, j’en suis venu à penser comme d’autres anarchistes que l’objectif rhétorique de tels questionnements est d’écarter toute réflexion sur les potentiels de l’anarchisme en soulevant un seul problème ou en donnant un seul exemple contradictoire. Ou, pour le dire plus brutalement, que « le recours à la “nature humaine” comme argument contre l’anarchisme est tout simplement superficiel, et ultimement une esquive. Il s’agit d’une excuse pour ne pas penser. » Plus sérieusement, j’en suis venu à formuler deux hypothèses pour expliquer cette incapacité, voire ce refus d’imaginer une société sans domination.
La première, confirmée par un sondage informel en classe, voulait que ces étudiants étaient incapables d’imaginer une collectivité sans chef(s) parce qu’ils n’en avaient aucune expérience : de la famille à l’Université, en passant par les colonies de vacances, les équipes sportives, les scouts, les associations étudiantes et leur communauté religieuse, ils étaient toujours intégrés à des institutions structurées de façon hiérarchique. Or, indiquait Errico Malatesta, « comme tous les êtres vivants, l’homme s’adapte et s’habitue aux conditions dans lesquelles il vit […]. Ayant vécu enchaîné depuis sa naissance et étant l’héritier d’une longue tradition d’esclaves, l’homme a cru, quand il a commencé à penser, que l’esclavage était la caractéristique même de la vie, et la liberté lui est apparue comme étant chose impossible. » De plus, comment penser l’absence de domination et de hiérarchie quand l’histoire officielle se résume à quelques noms de grands chefs : Alexandre, César, Richard Cœur de lion, Attila, Louis XIV, Christophe Colomb, Napoléon, Hitler, De Gaule, Staline, Mao et Pol Pot, Barack Obama, Oussama Ben Laden.
Une autre hypothèse, plus cynique, peut expliquer l’apparente impossibilité de ces étudiantes et étudiants à penser l’anarchie comme une possibilité politique : après tout, plusieurs espèrent que leur diplôme leur permettra d’occuper des fonction de cadres dans la société. Par le simple fait d’être à l’Université, mes étudiantes et mes étudiants participent d’ailleurs déjà d’une société inégalitaire, et d’une élite académique. Comme le rappelle à ce sujet Pierre Kropotkine, « [i]l ne faut pas oublier […] que les savants sont des hommes comme tous les autres, et qu’en majorité ils appartiennent aux classes aisées, et qu’ils partagent, par conséquent, les préjugés de ces classes ; beaucoup sont même directement aux gardes de l’État. Il est donc certain que ce n’est pas des universités que nous vient l’Anarchie. »
Que ce soit par ignorance ou intérêt, ces étudiantes et ces étudiants étaient tout de même en phase avec plusieurs critiques de l’anarchisme énoncées par des philosophes politiques contemporains, qui prétendent que (1) l’anarchisme aurait une conception utopiste et trop optimisme de la « nature » humaine et que (2) l’anarchisme serait conséquemment inapte à penser le politique, qui serait toujours affaire de pouvoir, d’autorité et de hiérarchie. Ces critiques sont à ce point récurrentes quand il est question de l’anarchisme qu’il convient d’y répondre. »

http://lodel.irevues.inist.fr/cahierspsychologiepolitique/index.php?id=3233

http://redtac.org/possibles/2014/12/06/lanarcha-feminisme/

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s