À l’ère #MeToo, il faut (re)lire la prose féministe percutante d’Andrea Dworkin

Au-delà des excès qu’elle incarne aux yeux tout à la fois de la droite conservatrice et des féministes pro-sexe, Andrea Dworkin fut une penseuse qui osa se confronter aux questions les plus délicates et douloureuses du féminisme : celles où les femmes ont le plus à perdre. « Elle a, selon moi, l’analyse la plus juste, la plus humaine, qui contrebalance le découragement », estime pour sa part Martin Dufresne. Bien loin de son image de misanthrope pessimiste, Andrea Dworkin porte jusqu’à nous l’espoir : celui d’une autre sexualité, sans violence ni rapports de pouvoir.

TRADFEM

par Clara Delente, TÉLÉRAMA, 20/12/2019

Deux essais de la théoricienne féministe radicale américaine disparue en 2005 nous parviennent en français. Même contestées, ses analyses sur le coït ou les femmes rétives au féminisme exhortent à pousser plus loin le raisonnement sur la question des violences sexuelles.

DWORKINa_OpalBC_10600_03 

Comment la féministe de la deuxième vague Andrea Dworkin (1946-2005) aurait-elle réagi si elle avait traversé à nos côtés les deux premières années de la déferlante #MeToo ? Sans étonnement. Avec joie, peut-être. Cette féministe radicale américaine, juive, lesbienne, qui a théorisé la prégnance des violences sexuelles dans l’expérience féminine, appelait de tous ses voeux la prise de conscience naissante que nous vivons aujourd’hui. Elle est morte il y a quatorze ans d’une déficience cardiaque, à 58 ans, après avoir consacré trois décennies de sa vie au militantisme féministe. Andrea Dworkin voulait comprendre et faire entendre la souffrance sexuelle des femmes.

De son…

Voir l’article original 1 750 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s