Interview : Des féministes radicales espagnoles expliquent comment elles ont rassemblé 7000 femmes dans les rues de Madrid.

« Sonia : Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous devions nous unir. Ces derniers temps, en Espagne, bien que nos élites utilisent le mot « féminisme » dans leurs politiques, et qu’elles prétendent être de gauche, elles placent les femmes et les filles en dernier dans leur agenda.

Nous avons manifesté contre la violence sexuelle, le harcèlement sexuel, l’exploitation sexuelle, l’exploitation reproductive, les lois sur l’autodétermination des sexes, l’effacement du sexe en tant que catégorie juridique, la précarité de l’emploi, la féminisation de la pauvreté, l’écart salarial, etc. Mais je pense que la principale chose qui nous a reliées est que nous sommes oubliées. Nous continuons à subir des violences, et pourtant nous sommes au bas de la liste des priorités.

Maria : L’une des choses que ce gouvernement essaie de faire depuis longtemps, c’est de faire passer les lois trans, ou l’auto-identification, en utilisant le féminisme comme bouclier. Mais il est important de souligner que nous n’avons pas seulement manifesté pour cette raison. Je pense en fait que nous avons été distraits par le sujet transgenre pendant longtemps et qu’il était nécessaire de récupérer l’agenda féministe – qui inclut tous les sujets dont Sonia vous a parlé. »

Résistance Lesbienne

Traduction principalement DeepL de cet article: https://4w.pub/spanish-protest-thousands-interview/

Les organisatrices de la manifestation du 23 octobre soulignent l’importance d’une approche féministe plus large.

Des femmes de toute l’Espagne se sont rassemblées à Madrid le samedi 23 octobre pour protester contre la violence masculine, l’industrie du trafic sexuel, la grossesse pour autrui et les lois sur l’auto-identification sexuelle, notamment un projet de loi appelé Ley Trans (loi Trans), proposé par le ministère de l’égalité au nom de l’idéologie de l’identité de genre.

La manifestation, qui avait pour devise « La force des femmes est l’avenir de tous », ou « El Futuro de Todas », a débuté à midi sur la Plaza de Neptuno à Madrid. Elle a été organisée via les réseaux sociaux par La Fuerza de Las Mujeres, qui a annoncé la manifestation sur Twitter le 2 octobre avec un manifeste.

Ce document traite de l’oppression des femmes fondée sur le sexe et appelle…

Voir l’article original 2 291 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s